BURN-OUT, BORE-OUT OU BROWN-OUT ?

Le burn-out tout le monde en parle mais qu’en est il des 2 autres, faisons un point sur ces notions et que peut apporter la sophrologie.

le burn-out :  littéralement c’est « brûler de l’intérieur », cela revient à se consumer à petit feu.  Le burn-out trouve en général sa source dans le cadre professionnel. Sans nous en rendre compte, le corps soumis à un stress permanent, intense et prolongé s’épuise et littéralement s’arrête : impossible de se lever un matin, de sortir de sa voiture sur le parking du travail, une fracture… Le corps dit STOP !!

le bore-out :  c’est presque l’inverse du premier car le bore-out signifie s’ennuyer. Lorsqu’au travail l’employé n’a pas ou peu d’activités, il perd l’estime de soi, se fatigue, déprime… Cette situation d’oisiveté peut être source de stress et générer des comportements de compensation : grignotages, consommation accrue de tabac, alcool…

le brown-out  : c’est le petit « nouveau »!!! Littéralement  en anglais le brown-out signifie coupure de courant. Ainsi nous pouvons le définir comme un « manque d’énergie » dans notre activité. L’employé ne trouvant pas de sens à sa tâche, soit parce qu’il ne la comprend pas, soit parce qu’elle est opposée à ce qu’il pense, n’est pas motivé pour l’accomplir. Un sentiment d’inutilité, une perte d’estime de soi, une dépression… sont les conséquences du brown-out.

Avant d’aborder les possibilités de sortir de ces « spirales » négatives, il est important de mettre en avant la prévention.  Dans le monde du travail, une prise de conscience est en cours par les dirigeants et les RH sur la prévention des risques psycho-sociaux, avec la mise en place de salle zen, de bien-être et de séances collectives de sophrologie. Mais cela reste encore marginal et les employés doivent être à bout pour envisager une possibilité de sortie.

la sophrologie pour s’en sortir

Avant tout je tiens à préciser que la sophrologie est une possibilité parmi d’autres. Elle convient à certains mais pas à d’autres. Elle vient en complément d’un suivi psychologique et médical si nécessaire.

Sophrologie et burn-out : grâce au lâcher-prise physique et mental, la personne arrive à prendre du recul. Avec la respiration et des techniques sophroniques, elle peut apprendre à reconnaître le stress lorsqu’il arrive  et mieux le gérer avant d’être submergée. Un travail plus en profondeur  permettra de se reconstruire, de retrouver confiance en soi. Et lorsque la personne est prête, une préparation mentale lui permettra de reprendre le travail plus sereinement et éviter ainsi le risque de rechute…

Sophrologie et bore-out : avec des outils pratiques de respiration, d’ancrage, l’employé peut en toute discrétion pratiquer sur son lieu de travail et retrouver l’estime de soi, le courage de parler à sa hiérarchie…

Sophrologie et brown-out : comme pour le bore-out, l’employé est en capacité de travailler, aussi, la sophrologie viendra par des outils pratiques et discrets, aider l’employé à  gérer son stress et retrouver l’estime de soi. Avec un accompagnement plus approfondi,  il sera possible de travailler sur la connaissance de soi, ses valeurs et provoquer des prises de conscience éventuelles pour améliorer les choses…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *